30 juin 2011

LA SERIE CONTINUE?

J'ai encore cartonné avec la voiture la semaine dernière. Heureusement, là encore, je n'étais pas en tord. Simplement que je roulais tranquillement lorsqu'une petite jeune est sortie de sa place de stationnement et a percuté l'arrière droite de ma voiture : aile et portière arrières complètement écrasées. Mais bon, si cela s'était passé dans la plus grande simplicité, je veux bien, mais là même pas. Quand on a commencé à remplir notre constat amiable, au moment de cocher les petites cases définissant l'emplacement de chaque voiture au moment de l'accident, aucune d'entres-elles ne correspondait à ma situation, car je roulais tranquillement. cela n'a pas convenu à l'autre pouffiace (j'ai dit pouffiace? non je pensais nénette), alors elle a décidé de ne pas continuer à remplir le constat et a préféré appeler sa mère afin de lui dire que non, ce n'est pas elle qui était en tord, mais moi.

Donc, sa mère débarque, fait le tour de ma voiture et décrète (sans avoir été présente lors de l'accrochage) que la voiture de sa fille n'aurait pas pu causer tous ces dégâts sur la mienne. J'ai commencé à leur dire qu'il fallait arrêter les mauvaises fois et que je ne me vois absolument pas provoquer un accident exactement là où ma voiture serait endommagée, pour que mon assurance couvre les réparations. Sans compter que d'après elles, je roulais trop vite (sur un petit chemin comprenant des dos d'âne de surcroît). Alors, pour résumer leur idée à toutes les deux, j'avais une voiture dont l'aile arrière et la portière arrière étaient déjà défoncés, avec laquelle je roulais trop vite et lorsque j'ai vu la pouffiace (désolée, je voulais encore dire nénette, je ne sais pas ce qui me prend) vouloir sortir de sa place de stationnement. J'ai donc profité de l'occasion pour faire en sorte qu'elle me percute exactement à l'endroit où ma voiture était endommagée pour que je sois couverte totalement par mon assurance. Bon, elles n'ont pas conclu que la version de cette histoire ne tenait pas la route, mais chacun pense ce qu'il veut.

Ensuite, étant donné que la mère a commencé à mettre un peu d'eau dans son vin (je dis bien un peu, voire même 2 gouttes), nous avons fini par le remplir ce fichu constat. Jusqu'au moment où il fallait faire le croquis. Et là, maman pouffiace (je vais finir de l'appeler comme ça au point où j'en suis) n'a pas voulu que l'on fasse de croquis.

J'ai laissé tombé et suis allée directement chez mon assureur pour leur faire part de la mauvaise foi de la famille Pouffiace et d'être sûre que malgré le fait que l'on ai pas fait de croquis, que je puisse être couverte quand même.

Quelle aventure je vous le dis!

Posté par evanescence974 à 14:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur LA SERIE CONTINUE?

Nouveau commentaire